Michael A. W. Hogrefe

MICHAEL A.W. HOGREFE

 


OFFICIELLEMENT RECONNUE ARTISTES




 



DEPUIS 1987 EN TANT QUE FREELANCE DESIGNER PHOTO DE LOI SUR LA PHOTOGRAPHIE CRÉATION PUBLICITAIRE.

 

PIONEER 1994 DE LA PHOTOGRAPHIE NUMÉRIQUE - MAINTENANT SPÉCIALISÉS
ON OEUVRES NUMÉRIQUES, DE COMPOSITION ET CGI.





100 pour cent en controle 

 

Depuis 1987 Michael Hogrefe, né á Cologne, travaille comme photographe indépendant pour la photographie publicitaire. Il est reconnu officiellement en tant d'artiste.

En 2002 , il installe son atelier à Hürth, une petite ville près de Cologne. Il est à 500m en ligne aérinne au sud de Cologne. Ici se trouve un équipement high-tech le plus moderne. L' ensemble du flux de travail, des appareils numériques jusqu'à 80 mio. de pixel, la postproduction sur High-End-Workstations ainsi que la réalisation de clichés près à imprimer.

Mais quel long chemin pour en arriver là! Adolescent, il decouvre le plaisir et l'amour pour la photographie, surtout celle des objets morts. Sur une déchetterie il remarque un tas de feraille et dès  là il est attirer par "la beauté de la laideur". En utilisant la lumière et l'ombre et en prenant une perspective inhabituelle il redonne une nouvelle vie à des objets inanimés. Il developpe ses premières photos  en noir et blanc dans une salle de bain aménager en chambre noir.

Aujourd'hui il est terriblement minutieux et aussi terriblement patient quand il se met au traveil. "Je doit tout controller à 100%. J'aime peindre avec la lumière.  J'ai besoin de beaucoup de temps et de protagonistes qui sont capable de travailler longtemps avec moi - souvent sur un seul objet!“

Ses compositions méticuleuses et le jeu subtil avec la lumière s'assemblent en donnant une définition claire et concis à son oeuvre. En mettant ainsi en valeur des objets bien connus et en montrant l'essentiel il oblige au spectateur de changer leur point de vue.

Même si il ne laisse rien au hasard, Michael Hogrefe aime bien expérimenter. Pour obtenir un effet spécial il se sert aussi bien d'un appareil de photo sténopé et si le résultat ne lui plait pas assez, il s'en remet à la retouche.

De temps à autre il organise dans son atelier des expositions et met en scene son oeuvre, lui donnant ainsi la possibilité de s'exprimer d'une facon très critique sur le monde des images et le vocabulaire publicitaire, mais aussi pour pouvoir présenter son oeuvre d'artiste indépendan au public. Cela lui donne la liberté d'action pour se consacrer à 100% à son travail quotidien - la phothographie publicitaire.